Jonathan Boils
sales
smovin
team
compassion
Feb 04, 2021
2min.

"Un bon commercial aujourd’hui, c’est faire preuve de curiosité et oser challenger le statu quo."

Caroline Thibaut de M.
SEO Specialist

Quelle a été ton expérience professionnelle avant Smovin ?

J’ai une dizaine d’années d’expérience professionnelle derrière moi, principalement dans les départements Sales. En 2009, j’obtiens mon diplôme de Bachelier en Commerce Extérieur à l’EPHEC et j’enchaîne directement avec un Master à Manchester en International Business Management.
Ma première expérience dans le monde du travail se fait chez 4UCAMPUS, petite PME anversoise dans le secteur de la communication et marketing pour la presse papier. Je suis ensuite engagé chez Page Personnel pendant deux ans en tant que Consultant Sales et Marketing pour ensuite rejoindre Michael Page pendant 3 ans, en tant que consultant et puis Team Leader.
En 2017, je suis contacté par LinkedIn et je rejoins l’équipe chez eux à Dublin en tant que Senior Account Manager Benelux.

Quels ont été tes acquis dans une boîte comme LinkedIn ?

La collaboration est l’un des éléments qui m’a le plus marqué lors de mon parcours chez eux.
C’est une énorme entreprise (1500 employés juste à Dublin) et pourtant toutes les personnes qui y travaillent s’entraident toutes systématiquement, et ce de manière proactive. La collaboration est une valeur fondamentale dans la boîte, quasiment inscrite dans leur ADN et la bienveillance qui en résulte est juste incroyable.
Quand tu commences chez LinkedIn, on t’assigne un coach et un mentor. Le coach est à là pour t’aider à te développer d’un point de vue personnel et le mentor assure l’aspect professionnel. Il est là pour t’apprendre ton job et t’aider à exploiter tout ton potentiel. Le mentor va faire en sorte que tu surperformes rapidement dans ton rôle.

Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre l’équipe Smovin ?

Mon départ de chez LinkedIn a fortement été influencé par le covid et le lot de bouleversements qu’il a amené dans l’équilibre de nos vies sur place. En août 2020, on décide donc (ma femme et moi-même) de revenir en Belgique et je me mets en recherche d’un nouveau challenge professionnel.
Très peu d’offres correspondaient à ce que je cherchais, je voulais rejoindre une boîte belge à fort potentiel et un environnement de travail où je pouvais mettre en action mes compétences et mes acquis.
Et puis je me suis rendu au premier entretien chez Smovin et il ne m’a pas fallu 5 minutes pour que je sois convaincu que je voulais bosser ici. Mon entretien d’embauche s’est fait dans une grande simplicité, un accueil chaleureux et un partage d’informations en toute transparence sur le business, les objectifs… Je n’avais pas du tout ce sentiment de devoir jouer le rôle du « candidat parfait pour le job », j’ai directement pu être moi-même.
Le produit, le statut de start-up et les collègues sont largement venus renforcer cette décision.

Quelles sont les qualités requises pour être un bon Sales Team Leader ?

Je dirais qu’il faut avant tout de la compassion, tant vis-à-vis du client que de ses collègues. Et j’entends par-là cette capacité à être à l’écoute, à poser les bonnes questions et surtout à toujours aller plus loin que la réponse reçue.
Le bon commercial aujourd’hui, c’est celui qui va prendre le temps de comprendre complètement les besoins du client afin de lui proposer une solution précise et sur-mesure.

Quelle est ta vision Sales pour Smovin?

Une vision sales est avant tout un cap, un objectif que l’on souhaite atteindre. Une fois qu’il est défini, on réfléchit à la route que l’on va emprunter, c’est-à-dire la méthodologie que l’on va utiliser pour atteindre cet objectif. 
Une fois ceci décidé, il ne reste plus qu’à choisir le véhicule pour arriver à destination, soit les outils et l’équipe que l’on va mettre en place.
Le respect de ces 3 piliers: "vision- méthodologie et équipe" est l’élément clé pour que Smovin atteigne son objectif de demain.

Comment vois-tu notre arrivée en France ?

Une arrivée en douceur et un développement avec un « effet boule de neige ». Il faut d’abord que l’on se constitue une communauté solide de premiers clients français qui vont nous aider dans la mise en place d’un réseau. Le marché français, comme tout marché européen, a ses habitudes, ses traditions et ses connexions sur lesquelles nous devons réussir à nous greffer afin de bâtir une communauté solide et réussir une entrée en finesse.

As-tu une anecdote fun à partager depuis ton arrivée chez Smovin ?

Lorsque j’ai passé mes entretiens et que j’ai su que j’allais intégrer l’équipe de Smovin, j’étais super emballé de commencer. J’avais découvert les bureaux, l’équipe et l’infrastructure environnante et comme je sortais de 9 mois de télétravail chez LinkedIn, l’idée de pouvoir travailler en présentiel me réjouissait tout particulièrement.
Et puis 3 jours avant mon premier jour, on nous annonce le deuxième confinement et le télétravail obligatoire… 😅
Cela fait déjà quelques mois et je n’ai toujours pas été au bureau (rires !) .

Stay informed with our Newsletter