Agents immobiliers
Transformation digitale
Jun 25, 2020
5 min

Comment se réinventer dans un monde de plus en plus digital ?

Florence Robert
Marketing Specialist
Ce mardi 9 juin, nous avons organisé un Webinar pour réfléchir à comment les agents immobiliers peuvent se réinventer face à la digitalisation avec deux acteurs avant-gardistes du secteur de la brique : Ygal Levy de SweepBright et Jonathan Pham de We Invest témoignent de leur expérience sur le sujet.
Si vous ne faites pas partie des personnes connectées ce jour-là, voici un récapitulatif. Vous pouvez également visionner l’enregistrement vidéo 🎥 ou écouter le podcast 🎧 du webinar.

Quel a été l’impact du Covid-19 sur vos activités et sur votre manière de travailler ?

Jonathan : “Comme tout le monde, nous avons été pris de court par cet arrêt brutal et forcé d’arrêter les activités. Par chance, We Invest avait déjà un pied dans le digital grâce à l’utilisation d’outils comme SweepBright, ce qui nous a permis de nous adapter rapidement. Nous avons pu par exemple, continuer les visites des biens grâce à notre outil déjà implémenté pour les visites virtuelles. Les clients ont, eux aussi, dû s’adapter, même s’ils étaient parfois réticents à l’adoption de ces outils.”
Ygal : “Nous avons observé que cette crise a forcé les agences à se digitaliser plus rapidement. L’outil Zoom par exemple, est entré dans le vocabulaire quotidien des agents alors qu’il était presque inconnu auparavant. Cet apport de technologie, même s’il requiert un temps d’adaptation, permet, tant au client qu’à l’agent immobilier, de gagner du temps grâce, entre autres, à l’automatisation des tâches ou en la diminution des déplacements grâce aux visites virtuelles.”

En 2020, quels sont les facteurs clés pour se démarquer de la concurrence ?

Jonathan : “Tout le monde peut avoir les mêmes outils, mais la manière dont ils seront utilisés et connectés entre eux fera la différence en matière d’efficacité. Leur utilisation simplifie le métier d’agent immobilier puisqu’ils permettent d’automatiser une grande série de tâches. On peut bien entendu, s’attendre à ce que certains profils nécessitent un temps d’adaptation et un accompagnement vers la transition. Chez nous, les personnes moins familières avec la technologie seront épaulées pour une transition plus confortable et une adoption plus rapide. Cette évolution sur la manière de travailler permet à l’agent immobilier de se concentrer sur le côté humain du métier. D’après Jonathan ce dernier peut presque être apparenté à un psychologue auprès de ses clients, qui pour exercer sa fonction pleinement et se concentrer sur l’essentiel, doit être entouré d’une force marketing.”
Ygal : “Nous avons fait le calcul et nous comptons que à 50% à 70% des tâches de l’agent immobilier pourraient être automatisées. Les 30% à 50% restants ne pourront jamais l’être puisqu’il s’agit de la dimension humaine qui est irremplaçable.

Quelles opportunités digitales sont sous-utilisées par les professionnels de l’immobilier ?

Un site web responsive

Ygal : “Les clients seront fortement influencés par leur expérience auprès de l’entreprise. Et aujourd’hui, les millennials sont de plus en plus présents, voire deviennent majoritaires au sein du panel de clients dans l’immobilier. Ceux-ci sont nés dans la technologie et sont habitués à obtenir ce qu’ils désirent rapidement. Si ce n’est pas le cas, ils se tourneront vers d’autres sources pour obtenir le service souhaité. On a constaté que 72% des recherches de biens commencent sur internet à partir d’un smartphone. Or, comme c’est trop souvent le cas, si le site web de l’agence immobilière n’est pas responsive (lisible à partir d’un smartphone) l’acquéreur quitte le site et cherche ailleurs. Le site web est pourtant la première vitrine de l’agence, celle-ci doit donc être optimale.

Une bonne utilisation des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux semblent être également peu utilisé par les agences immobilières pour atteindre leurs prospects.
Jonathan : “Nous notons qu’un changement à ce niveau est engagé et il est très certain que toutes les agences seront bientôt sur Facebook. Il faudra alors se renouveler et chercher d’autres canaux pour atteindre les clients potentiels car ceux-ci seront fatigués de recevoir de la publicité et seront de plus en plus capables de la filtrer.”

Quelle direction devrait prendre l’immobilier à la sortie de la crise du Covid-19 ?

Se différencier

Ygal : “L’agent immobilier, comme toute personne qui désire vendre un produit, doit se différencier des autres. “Think outside The Box”, c’est-à-dire, se distinguer de la masse en proposant des services innovants ou en améliorant l’expérience du client doit être le nouveau crédo de l’agent immobilier.
Jonathan : “L’utilisation de ces outils peut sembler coûteuse dans un premier temps, mais il ne faut pas se focaliser directement sur la rentabilité. On a voulu prendre le parti de se concentrer sur la qualité de l’offre et des services proposés au moyen de la technologie et du marketing.

Se regrouper

D’après nos intervenants, il va devenir de plus en plus difficile pour un agent de survivre seul. En effet, le métier se complexifie et demande de plus en plus de compétences (en marketing, juridictions, photographie, etc). Pour y faire face, il devient essentiel de pouvoir accéder rapidement aux bons outils qui peuvent être coûteux pour un agent seul. C’est dans ce contexte que des groupes vont naître ou que des sociétés vont grandir afin de partager leurs coûts.

S’adapter à un nouveau marché

Jonathan : “Je ne pense pas que ces nouvelles tendances soient passagères. Il y aura certainement des personnes qui reprendront vite leurs anciennes habitudes, mais le marché va imposer son style. Les consommateurs évoluent et les agents qui ne seront pas capables de s’adapter risqueront de disparaître.”

Par où commencer lorsqu’on n’utilise pas encore d’outils digitaux ?

Pour ne pas se perdre dans un cercle vicieux, il est important de faire les choses dans le bon ordre. Comme nous le conseille Jonathan, commencer par automatiser tout ce qui peut l’être, grâce à des outils comme SweepBright pour la transaction immobilière, ou Smovin pour la gestion locative, permettra de dégager du temps et de créer ensuite et petit à petit, une stratégie de communication auprès du client. La valeur ajoutée de l’agent immobilier restera le contact client et la dimension humaine.
Merci à nos intervenants et merci aux participants pour leur présence !

Restez au courant des nouveautés

    © Copyright 2020 Smovin. All rights reserved.