Secteur immobilier
Covid-19
Enjeux
Jun 02, 2020
4 min

[Covid-19] - Les enjeux pour le secteur de l’immobilier

Florence Robert
Marketing Specialist
Nous avons organisé ce jeudi 28 mai un webinar sur les enjeux pour le secteur immobilier suite au Covid-19 au cours duquel deux invités de marque étaient présents : Jean Pierre Lannoy (Président du CEFIM-Centre d’Étude et de Formations Immobilières) et Idriss Goossens (CEO de PropTech Lab Belgium).
Ces 45 minutes ayant été intenses, nous avons résumé les grandes idées de nos invités. Pour en savoir plus, vous pouvez visionner l’enregistrement vidéo 🎥 ou écouter le podcast 🎧 du webinar.
N’hésitez pas à nous tenir au courant ici si vous désirez être informé de nos prochains webinars. 🗓

Qu’est-ce qui a radicalement changé dans le secteur de l’immobilier ces dernières semaines ?

Jean Pierre Lannoy nous explique qu’il a observé dans un premier temps que les agents immobiliers n’étaient que peu familiers avec les outils digitaux tels que la vidéoconférence ou même l’utilisation de leur ordinateur. Ils se sont cependant très vite adaptés et sont, aujourd’hui, en forte demande de continuer à travailler avec le digital. Selon lui, un changement au niveau du métier d’agent immobilier s’observe clairement.
Idriss Goossens nuance en indiquant que chaque corps de métier de l’immobilier a été impacté de manière différente. C’est notamment la mentalité qui a changé; les grands groupes immobiliers se rendent compte par exemple que l’innovation devient une priorité absolue. La résilience du secteur dépendra selon lui de la capacité à chacun de nouer des relations avec les startups qui offrent des outils de plus en plus digitaux.
Comment les professionnels peuvent-ils tirer parti des changements du secteur de l’immobilier inhérents à la crise ?

📲1. Adopter à bras ouverts les outils digitaux

Nous avons parlé des nouveaux acteurs comme les startups qui offrent de nouvelles technologies. Selon Jean Pierre Lannoy, la mise en place de ces outils va permettre aux acteurs de l’immobilier d’avoir plus de flexibilité et donc de temps pour peut-être, se concentrer sur le côté humain de leurs clients et d’être plus à l’écoute de ces derniers. Les formations en ligne plutôt qu’en présentiel en sont déjà un bon exemple, mais ce n’est pas tout.
Des outils offrant la possibilité de réaliser des visites virtuelles apportent un avantage indéniable en terme de gain de temps tant pour les agents immobiliers que pour les potentiels acquéreurs. Ce type de visites permet en effet de diminuer considérablement les visites sur place.

💡2. Rester à l’écoute du marché et garder une vision long terme

Selon Idriss, outre les nouveaux outils qui prennent de l’ampleur dans le secteur, il est important de rester à l’écoute du marché en ayant une approche opportuniste et ne pas hésiter à se jeter à l’eau en dehors de son “core” business.
Les professionnels du secteur doivent avoir une vision plus long terme en allant outre l’activité de la transaction, mais en intégrant différents services de la chaine de valeur (ex : conseils en property management, services de digitalisation, aménagement de d’espaces de travail, etc.). En effet, une offre plus complète et diversifiée apporte plus de valeur et donc plus de satisfaction au client. L’agent doit devenir conseiller et créer une relation de confiance avec ce dernier afin d’établir une relation sur le plus long terme.

Comment se prémunir d’une nouvelle crise et mieux rebondir ?

Pour se démarquer, il est intéressant pour les agences de se positionner sur des marchés de niche (ex : spécialisation selon le type de biens, spécialisation selon le type de clients, etc). De cette manière, l’acteur immobilier améliore grandement l’expérience client en l’accompagnant et en lui proposant une palette de services autour de cette niche.
Les outils digitaux participent d’ailleurs à améliorer l’expérience client tout en facilitant le quotidien des professionnels du secteur de la brique, mais ces outils ne les remplaceront pas pour autant et la proximité avec le client reste essentielle. La technologie doit être vue comme un outil pour optimiser ses processus, son efficacité et sa productivité.

Une évolution de l’immobilier innovante

Nos deux invités sont unanimes pour dire que la nature du métier de l’agent immobilier va évoluer.
Idriss nous parle de l’évolution de la propriété et de l’arrivée de tendances comme le “rent to buy” qui sont à l’intersection entre la location et l’achat. Cette pratique permet à la personne de devenir graduellement propriétaire du bien, mais lui permet aussi de changer de bien facilement. Par exemple si après 5 ans, un individu possède 25% des parts du bien, il est possible de transférer ces 25% vers un autre bien immobilier.
Enfin, la question de l’évolution des rémunérations s’est posée lors de notre débat. Il en est ressorti que l’on peut aisément imaginer qu’elle se transforme pour passer d’un système de commission sur la transaction (pas toujours très équitable), à un système d’honoraires selon le service apporté par le professionnel de l’immobilier au client.
Toutes ces tendances sont marquées par les changements de mentalité qui auront été accélérés par la crise du coronavirus et sont autant d’opportunités pour les professionnels du secteur de s’adapter ou de se réinventer.
Merci à nos intervenants et à tous les participants pour ces échanges enrichissants !

Restez au courant des nouveautés

    © Copyright 2020 Smovin. All rights reserved.